Quelques conseils pour acheter sa voiture occasion sans se faire escroquer

Les annonces de véhicules d'occasion déposées sur SeVéhiculer sont assidûment vérifiées par nos équipes. Il est cependant possible que certains annonceurs soient des personnes malveillantes et utilisent notre succès pour toucher un grand nombre d'acheteurs potentiels. Soyez donc attentifs pour faire de bonnes transactions.

Acheteurs de voiture occasion

Des prix très (voir trop) attractifs

La première annonce dont il faut se méfier c'est l'annonce avec un petit prix par rapport à sa côte.

Qui ne serait pas intéressé par une Porsche Panamera 4S noir de 2011 avec 50000 kilomètres à 40000 euros ? C'est l'arnaque la plus courante sur le web. Souvent le vendeur explique qu'il n'est pas en France, qu'il vend sa voiture à la suite d'un divorce et qu'il ne veut plus de ses souvenirs avec sa femme. C'est l'excuse la plus souvent utilisée.

Il vous fournira divers documents pour vous prouver que votre véhicule est en train d'être acheminé mais qu'il y a des imprévus. Pour accélérer les choses il vous demandera sans doute de faire un acompte par mandat pour qu'il puisse vous la livrer plus rapidement, cette somme sera évidement déduite du prix de la voiture.

Si tous ces éléments sont réunis et qu'en plus vous ne pouvez contacter le vendeur que par email, fuyez !

Nous rappelons qu'il est important de ne jamais verser d'argent avant d'avoir vu le véhicule ainsi que son propriétaire.

Le professionnel vendeur de voiture imaginaire

Dans le même esprit, il existe aussi une autre sorte d'arnaqueurs plus rusés. Ces derniers créent une entreprise fantôme avec site internet pour rassurer les clients.

Le commercial très persuasif vous contacte par téléphone et vous explique que son entreprise est à pignon sur rue. Il vous demande alors de verser un acompte avant de voir le véhicule.

Encore une fois, une telle demande doit immédiatement vous interpeler sur les mauvaises intentions de la personne.

Nous vous conseillons de vous renseignez sur les sociétés dans lesquelles vous souhaitez acheter un véhicule. Il est impératif de se déplacer, même (et surtout) sans rendez-vous, pour en vérifier son existence.

Si la société est éloignée vous pouvez vous renseigner sur le site www.societe.com par exemple qui est un service gratuit de renseignement sur les entreprises. Toutes les sociétés y sont obligatoirement enregistrées. Si celle que vous convoitez n'est pas indiquée ou existe depuis très peu de temps, méfiez-vous !

Annonces "arrangées"

Dans un autre style d'arnaque, vous retrouvez aussi des annonces de véhicules améliorés. Pour ce type d'annonce nous ne pouvons pas intervenir, la seule façon de vérifier que l'annonce est correcte c'est de voir la voiture sur place.

Pour vendre leurs voitures les marchands sont sensés écrire des descriptions précises. Certains oscillent entre la vérité et le mensonge et préfèrent enjoliver leurs annonces pour espérer vendre leur véhicule plus cher.

Il est important de vérifier l'historique de la voiture grâce à son carnet d'entretien. Si ce dernier n'existe pas et/ou que le vendeur ne peut vous fournir aucune facture, ne l'achetez pas.

Après l'achat de votre auto, si vous vous rendez compte que celle-ci ne correspond pas mot pour mot à l'annonce, vous êtes en droit de réclamer la résolution de la vente. L'argent vous sera alors restitué.

Nous vous conseillons de toujours garder une copie de l'annonce si vous souhaitez vous retournez contre le vendeur. Si ce dernier s'oppose à la résolution vous pouvez saisir le tribunal qui vous donnera gain de cause.

Conseils pour acheter sa voiture
Attention aux escrocs
Vente de voitures

Les indispensables

Pour éviter de se faire avoir il est indispensable de posséder certains documents. Sans ces derniers n'acheter surtout pas le véhicule en vente.

Nous vous conseillons d'abord de rencontrer le vendeur, chez lui de préférence et de vérifier son identité.

Ensuite, vérifiez les informations de la carte grise de la voiture :

  • Il faut qu'elle soit au nom et à l'adresse du vendeur.
  • Le contrôle technique doit être effectué dans les 6 mois avant la vente pour les véhicules de plus 4 ans. Le contrôle technique doit être favorable, s'il ne l'est pas la voiture ne peut être vendue que dans un délai de 2 mois après la première visite.
  • Le vendeur doit aussi fournir le procès verbale du CT d'avant la vente ainsi que les procès verbaux des contre-visites s'il y en a.

Si le vendeur ne dispose pas du carnet d'entretien et/ou des factures de la voiture, méfiez-vous. La voiture peut cacher des vices. Il est toujours préférable d'acheter une voiture occasion avec ces documents.

Dans ce cas, contrôlez les factures et le carnet d'entretien et vérifiez qu'ils concordent bien :

  • Il est important de contrôler l'origine et l'historique de la voiture
  • Il faut vérifier que les kilométrages soit cohérents
  • Le contrôle technique ne doit surtout pas faire mention de réparations obligatoires.
  • Jetez un oeuil sur les équipements, testez la climatisation, l'autoradio, le GPS ainsi que les phares et essuie-glaces.

Il est préférable que le vendeur vous fournisse deux clés du véhicule, toutes les voitures sont conçues avec deux jeux.

A titre indicatif nous vous conseillons de vérifier que le véhicule n'est pas gagé. Soit le vendeur vous fournis un certificat soit vous pouvez le faire vous même sur le site https://siv.interieur.gouv.fr/map-usg-ui/do/csa_retour_dem_certificat.

Le document doit dater de moins d'un mois. Le certificat de non-gage ou aussi appelé certificat de situation administrative garantie à l'acheteur que la voiture d'occasion n'est pas gagée, c'est-à-dire que personne ne pourra la saisir pour n'importe quels motifs. Par exemple une personne peut avoir acheté avec un crédit une voiture et ne pas l'avoir remboursé sa voiture sera donc gagée et non vendable.